fbpx
1 800-668-8547 x 103
info@tulipfestival.ca

Message aux enseignants

C’est un grand honneur pour nous que l’ambassade du Royaume des Pays-Bas nous a proposé d’élaborer des plans de cours pour commémorer le 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas. Cet événement est un moment décisif de l’histoire militaire canadienne. À partir de l’automne 1944, jusqu’à la libération complète en mai 1945, plus de 7600 soldats canadiens ont donné leur vie pour la liberté du peuple des Pays-Bas. Ce sacrifice n’a pas été oublié.

Au cours des dernières années, nous avons eu l’honneur de voyager avec des étudiants aux événements commémoratifs de Holten, Groesbeek et Amsterdam. D’observer l’ampleur des célébrations et de ressentir personnellement la reconnaissance du peuple des Pays-Bas a rendu l’écriture de ces cours encore plus spéciale.

Au cours des 75 dernières années, le Royaume des Pays-Bas n’a cessé de manifester sa reconnaissance à nos soldats en offrant des bulbes de tulipes, avec des événements commémorant la libération, des cérémonies aux chandelles dans les cimetières de guerre canadiens et à travers l’accueil chaleureux réservé aux Canadiens lors de leurs visites aux Pays-Bas.

Examiner les événements qui ont conduit à ce lien continu entre deux pays était notre objectif général.

Nous voulions souligner l’expérience commune des Hollandais et des Canadiens au cours des longs mois qui ont précédé la libération. En examinant la perspective de plusieurs groupes qui ont vécue la libération et en examinant la manière dont les relations entre les deux pays se sont poursuivies, nous espérons que les étudiants pourront acquérir une nouvelle perspective sur les liens qui ont été forgés par l’engagement, le courage et le sacrifice.

Clique sur l’image pour l’agrandir
La libération d’Alkmaar par les unités canadiennes. Fêtes de libération sur le Ritsevoort.

1945 – Crédit photo: Gude, H.F. (La Haye)

Source: Institut d’histoire militaire des Pays-Bas (NIMH)

À propos des écrivains

Erin Stokes en est à sa 17e année comme professeure d’histoire au secondaire et est chef du département d’études contemporaines à l’École secondaire catholique St. Joseph d’Ottawa. Elle est la fière petite-fille d’un ancien combattant canadien de la Seconde Guerre mondiale ayant servi en France, en Italie et aux Pays-Bas. Elle s’est rendue aux Pays-Bas à plusieurs reprises avec des étudiants et a participé aux célébrations du 65e et du 70e anniversaire.

Heather Bain enseigne l’histoire du Canada depuis 21 ans pour le conseil scolaire catholique d’Ottawa et est chef du département d’études contemporaines à l’ Ècole secondaire catholique St. Mark à Manotick, en Ontario. Elle est fière de dire que son grand-père faisait partie des forces de libération canadiennes aux Pays-Bas. Ses voyages au Pays-Bas avec des étudiants, des groupes d’enseignants et sa famille ont été des moments forts pour elle personnellement et professionnellement.